Vins et Spiritueux

Selon les estimations des experts, une bouteille de vin sur cinq dans le monde serait une fausse. Ce chiffre monte à un tiers s’il s’agit d’un vin français. Pour l’économie mondiale, cela représente une perte de 60 milliards de dollars, et pour la société, des dizaines de milliers de décès par an dus à l’utilisation de produits contrefaits de mauvaise qualité. La technologie Blockchain pourrait bien être un début de solution à ce problème : de nombreux projets ont d’ailleurs été adoptés par des multinationales tel que EY (Ernst & Young) qui a récemment lancé la solution TATOO (Traceability, Authenticity, Transparency, Trade, Origin, and Opinion).

Le vin frelaté est l’un des plus grands problèmes de l’industrie viticole. Les producteurs dépensent chaque année des millions de dollars pour lutter contre les produits contrefaits. Grâce à la Blockchain, les contrefaçons de vins et spiritueux seront indéniablement amenés à se raréfier pour, peut-être, disparaître complètement.

Autre problème à résoudre : le contrôle de qualité. Les deux principaux facteurs externes qui influencent la qualité du vin sont la température, et l’humidité. Selon les enquêtes, 90 % des consommateurs aimeraient pouvoir vérifier à minima ces facteurs lorsqu’ils achètent leur vin, et plus de 70 % d’entre eux seraient prêts à payer un prix plus élevé pour en avoir la possibilité. La Blockchain permettra de répondre à ces besoins en suivant en temps réel les principaux paramètres tout au long du cycle de vie du produit. Ces données seront enregistrées dans la blockchain et fournies à l’ensemble des intéressés, afin que chacun puisse vérifier les conditions de stockage et de transport de la boisson. Ces données seront enregistrées dans le réseau blockchain et fournies à tout le monde, afin que chacun puisse vérifier les conditions de stockage et de transport de la boisson.

Enfin, l’accessibilité de l’information. Sur la plupart des bouteilles, seules les informations sur la composition chimique du vin et celles sur son fabricant sont indiquées. C’est clairement insuffisant.  En numérisant le processus de production du vin et en inscrivant les données nécessaires dans la Blockchain, les consommateurs et les évaluateurs seront en mesure d’obtenir des informations complètes sur chaque bouteille. En introduisant un système de notation et la possibilité de laisser des commentaires, cela aidera à l’évaluation du goût, non seulement de la cuvée dans son ensemble, mais aussi de chaque lot individuel.

 

Dans cette spécialisation les élèves étudieront comment la Blockchain permet une traçabilité et une authentification inaltérable et immuable des produits. Puis nous détaillerons comment implémenter cette technologie tout au long de la chaine de production.

A la fin de ce cours les élèves seront en mesure d’expliquer pourquoi la technologie Blockchain est une opportunité pour le secteur du vin et des spiritueux. Ils auront identifié les principaux acteurs et sauront comment et à qui s’adresser, pour mettre en place cette technologie au sein de leur secteur d’activité.


EY

« Wine fraud is a significant issue for the wine industry – but blockchain could help change that »

FORBES

« Trust in fine wine markets has never been lower, but blockchain has brought hope »

 

 

Share This