Ripple a ajouté quatre nouveaux membres à son équipe de réglementation mondiale et s’est également joint à la Blockchain Association, une organisation à but non lucratif qui promeut l’utilisation de la technologie Blockchain à travers le monde.

Le PDG de Ripple, Brad Garlinghouse, a fait cette annonce sur le blog officiel de la société. Il a déclaré que la société ouvrira un bureau mondial de réglementation à Washington D.C. Ripple est la première et la seule société de l’industrie de la Blockchain et des crypto-actifs à disposer d’un bureau séparé pour traiter les affaires GR.

Le PDG Brad a souligné l’importance de disposer d’informations adéquates sur l’industrie pour pouvoir contribuer à sa croissance et à son développement. L’objectif principal de l’équipe GR est de rationaliser le partage des connaissances, de combler le manque de confiance et d’identifier de nouvelles opportunités pour l’entreprise.

Il a ajouté que l’association compte des membres qui plaident en faveur de ” la confiance, de la sécurité, de la transparence et de l’innovation dans les technologies de la chaîne d’approvisionnement et des actifs numériques ” et que la Blockchain Association offre ” une voix unie engagée à établir des partenariats profonds entre les décideurs et les leaders technologiques “.

Michelle Bond, Craig Phillips, Susan Friedman et Ron Hammond sont les nouveaux membres de l’équipe. Michelle Bond fera également partie du conseil d’administration de la Blockchain Association.

Avant de se joindre à l’équipe, Michelle Bond était conseillère juridique principale à la Securities and Exchange Commission et au U.S. Senate Banking Committee. Il a également été chef des politiques mondiales chez blockchain et chef des affaires réglementaires et des politiques publiques mondiales chez Bloomberg.

Craig Phillips a été conseiller du secrétaire au département du Trésor des États-Unis. Il a travaillé à l’élaboration du cadre de travail du décret 13772 – un décret qui établit des normes pour la gestion des mesures réglementaires (qui ont une incidence sur le secteur financier). Il fournira des conseils sur les possibilités stratégiques de réglementation pour aider l’entreprise à prendre de l’expansion dans l’industrie.

Susan Friedman occupera le poste de conseillère en politique internationale chez Ripple. Elle était auparavant conseillère principale du président de la CFTC, Heath Tarbert, lorsqu’il était secrétaire adjoint du Trésor pour les marchés internationaux.

Ron Hammond serait le directeur des relations gouvernementales chez Ripple. Il était l’adjoint législatif du représentant Warren Davidson. Il avait réuni les décideurs pour revitaliser la loi ‘’Token Taxonomy Act’’.

Ripple est une startup Blockchain basée à San Francisco et le principal supporter de XRP. L’entreprise a récemment procédé à un changement d’image de marque après avoir combiné trois de ses services. xVia, xRapid et xCurrent ont été regroupés pour devenir RippleNet.

Au lieu d’offrir une gamme de services, l’entreprise offrirait un réseau de services. L’entreprise estime qu’il s’agit d’une évolution naturelle de la stratégie en raison de la croissance du nombre d’utilisateurs.

Ripple a tenu les autorités au courant tout au long de ses étapes de développement. Le PDG Brad a terminé son message sur son blog en affirmant que tous les pays, les gouvernements et les entreprises s’élèveraient de concert avec la clarté réglementaire. Il mentionne qu’il est important de poursuivre les discussions en collaboration pour soutenir l’écosystème de la technologie Blockchain.


Vous souhaitez en apprendre plus ? Cet article est susceptible de vous intéresser : 

Craig Wright est-il réellement Satoshi Nakamoto ?

 

Share This