Avez-vous, vous aussi, regretter d’avoir oublier de changer vos devises locales contre des euros alors que vous rentriez de vacances ? Ou d’avoir des difficultés pour passer un simple virement bancaire ? Ces problèmes, bien que mineurs, peuvent arriver à des millions de personnes à travers le globe. Mais une solution globale, mondiale et sécurisée fût trouvée, presque dix ans déja.

Récemment médiatisée dûe à la bulle de 2017, je veux parler du Bitcoin. Demeurant encore flou de par son manque de maturité, la devise électronique et décentralisée fait de plus en plus parler d’elle, améliorant ainsi le développement d’une écosphère encore jeune mais prometteur.

Une cryptomonnaie, qu’est-ce que c’est ?

la cryptomonnaie cia

Bien que la monnaie traditionnelle soit également une monnaie électronique représentant 90% de la masse monétaire mondiale, une cryptomonnaie est une devise numérique utilisant des techniques de chiffrement pour sécuriser ses transactions, on parle alors de cryptographie. Contrairement aux monnaies dont le contrôle des flux revient au gouvernement, la cryptomonnaie est générée par un logiciel ouvert à tous. Les mineurs (qui sont en réalités des ordinnateurs) représentent des internautes offrant la puissance de calcul de leur machines formant un réseau et contribuant au bon fonctionnement de la blockchain en vérifiant et enregistrant les transactions ainsi que leur historique entre les parties dans un registre comptable. A la différence des banques et autres systèmes centralisés, le livre comptable est distribué à l’ensemble des pairs du réseau afin qu’aucune personne ou organisation ne puisse interférer avec celui ci. Nous parlons ici de la Blockchain, une technologie dont l’existence n’est assurée que grâce aux cryptomonnaies. La monnaie numérique décentralisée répond aux mêmes règles que la monnaie fiduciaire puisqu’elle permet de réaliser des achats de produits, biens et services, effectuer des virements, faire du stockage de valeur ou bien encore de l’échanger contre des monnaies traditionnelles. La différence ici entre les monnaies traditionnelles et la cryptomonnaie réside dans l’absence de tiers de confiance ou d’intermédiaire dans la réalisation d’une transaction. Nous parlons ici de transaction Peer to Peer ou “Pair à Pair”. Qu’est ce que ça change ?

Voici les avantages que nous pourrions en retirer :

  • Les transactions sont beaucoup plus rapides : Il n’y a aucun délai d’attente pour réaliser des transactions et personne ne vous demande les raisons de votre virement
  • Les flux de cryptomonnaies sont déterminés dès leur création rendant donc l’inflation impossible
  • Les banques ne possèdent pas votre argent, par conséquent vous seul en avez le plein pouvoir
  • La confiance entre les parties est renforcée sans passer par des intermédiaires qui prennent des commissions en plus de ralentir vos virements
  • Les frais sont réduits
  • La confidentialité est respectée malgré la transparence des informations
  • Un moyen d’optimisation fiscale

Mais comment pouvons nous respecter les données des internautes avec une transparence de ces transactions publiques ?

Pour donner une explication simple, la blockchain permet de crypter les échanges, ce qui signifie qu’on peut voir tous les échanges en direct mais qu’on ne peut pas connaître l’identité des parties, si ne ce n’est une suite de chiffres et de lettres qu’on appelle des adresses publiques. Le contenu des informations n’est transféré qu’aux personnes ayant les autorisations de décryptage. Concrètement, cela signifie qu’il est possible de savoir le montant d’argent que les adresses possèdent tout en respectant l’anonymat des personnes, bien qu’il soit facile pour les spécialistes de connaître notre identité s’ils le souhaitent réellement. Bien entendu, parmi les deux milles cryptomonnaies existantes, certaines vous permettent d’être dans l’anonymat le plus total. Ainsi grâce aux cryptomonnaies et la blockchain, les utilisateurs ont accès à un système simple, sécurisé et sûr pour dépenser leur argent.

La crypto-monnaie reflète l’évolution des échanges numériques et le souhait du public d’acquérir de nouveau le plein pouvoir de son comportement d’achat comme ce fut le cas avec l’or. Par ailleurs l’or et les crypto-monnaies ont de nombreux points en commun tels que :

  • Les réserves sont limités : l’or est une denrée rare et les crypto-monnaies également puisque le nombre d’unités créées est déterminé lors de la création et leur circulation et régulée en fonction des vérifications de transactions effectuées par les mineurs
  • Les deux ne peuvent être créés industriellement à l’infini
  • Ils requièrent un certain effort pour être acquis
  • Ils sont durables dans le temps
  • Ils peuvent être utilisés anonymement

A quoi servent les crypto-monnaies ?

Les crypto-monnaies ont pour chacune d’entre elles une utilité propre. En effet, les cryptomonnaies vous permettent de bénéficier des services offerts par l’entreprise créatrice.

Voici des exemples d’utilisation des crypto-monnaies que nous pouvoir avoir :

  • Des services de location (loyer, matériel, puissance de calcul de votre ordinateur, véhicules…)
  • Des services de transport (vacances, billet d’avion…)
  • Dépenses liées aux frais de scolarité pour les études
  • Des services d’achat (maison, voitures, livres, courses)
  • Des services professionnels (avocat, comptable, notaire, fournisseur, sous-traitant)
  • Des services de suivi liés à la traçabilité des produits et services
  • Des services d’assurance (indemnisation des voyages retardés)
  • Salaires et commissions

Bref, il est possible de trouver de nombreux cas d’application avec les crypto-devises. Mais elles ont également quelques inconvénients :

  • La forte volatilité des cours en bourse, rendant impossible le stockage sécurisé ou encore l’usage dans la vie de tous les jours
  • Cette volatilité est due à la spéculation dont jouissent les possesseurs de cryptomonnaies notamment lors de manipulations de cours effectuées par des wales “baleines” ou encore lors de mouvements pump and dump.
  • La faible vitesse de traitement des transactions : comparé à VISA dont la capacité de traitement de transaction avoisine le nombre de 50 000 transactions/ seconde, la blockchain Bitcoin ne peux pas gérer plus de 7 transaction par seconde (attendant l’arrivée de la technologie Lightning Network actuellement en phase BETA, dont la capacité théorique approche le 1 000 000/ seconde) n’est pas scalable ce qui ne permet pas une adoption massive. En effet, pour s’imposer mondialement, le bitcoin devrait pouvoir supporter la charge de plusieurs dizaines de milliers de transactions par seconde.
  • Le processus de vérification des transactions étant séquentielle donc inefficace dans le cadre d’une adoption de masse, le réseau se retrouve vite saturé, augmentant par conséquent les frais de transaction de manière considérable. (En décembre 2017, pour virer ne serait ce que 10$, vous deviez payer 55$ de frais en plus d’attendre plusieurs jour pour compléter une transaction)
  • La hausse des frais de transaction créée une enchère et une compétition dans la vérification de celles ci. Autrement dit, les personnes ayant payé les plus gros frais de transaction ont la priorité dans la file d’attente. Cela ne respecte pas la promesse d’économie de frais et les atouts des crypto-monnaies comparés aux monnaies traditionnelles sont inexistants.
  • Manque de sécurité : comme c’est le cas de tous les secteurs où il est possible de générer de grandes richesses, le monde des cryptomonnaies se retrouve confronté à une recrudescence du nombre d’arnaques. En effet, les hacking des sites d’échange ou bien des particuliers notamment avec les portefeuilles physiques Ledger, mais également les fausses ICOs et autres types de levées de fonds qui pullulent, risquent de mettre en péril la sécurité de votre argent.
  • Réseau très énergivore : Le réseau nécessite une puissance de calcul considérable, à telle point que son besoin en énergie est équivalente à près de 7% de la consommation électrique de la France, un des plus gros consommateurs mondiaux, de quoi donner le tournis quand on comprend que cela permettrait de fournir des millions de personnes en électricité durant une année entière.
  • Les réglementations que les gouvernements mettent en place pour contrer le développement des cryptos (interdictions, pénalités) sont fortement dissuasives.

Bref, il faut patienter et avoir les nerfs solides avant que la blockchain ne devienne une norme au sein de notre société. Mais force est de constater que la société adopte davantage cette technologie et commence à explorer les potentielles synergies. En effet, alors que l’opinion publique jouait en la défaveur des crypto-monnaies en les assimilant à la “monnaie des criminels”, les grands groupes commencent à intégrer la blockchain au sein de leurs services et la démocratisation des crypto-monnaies s’en retrouve facilité.

Les cryptomonnaies vont-t-elles remplacer un jour les monnaies traditionnelles ?

C’est très peu probable voire même impossible pour les raisons qui sont citées c- dessus. Cependant, la confiance en baisse envers les banques et les rumeurs selon laquelle la future crise financière est imminente, beaucoup espèrent que les crypto-monnaies exploseront à ce moment et que leur utilisation évoluera au bénéfice de la société. En attendant, les scientifiques s’accordent à dire que la blockchain est une technologie qui va bouleverser notre économie.

Plusieurs types de cryptomonnaies

CRYPTOCURRENCY

Histoire de compliquer la chose, vous avez surement entendu parler des coins et des tokens. Mais de quoi s’agit-t-il concrètement si ce sont des cryptomonnaies ? Petite aparté : le terme de crypto-monnaie ne convient pas à de nombreux coins et tokens car ils ne fonctionnent pas comme un moyen d’échange. Mais admettons qu’ils s’agissent de crypto-monnaies.

Tokens ou jetons : il s’agit d’une cryptomonnaie non minable utilisant la blockchain d’un coin et fonctionnant souvent avec le protocole ERC20 de l”Ethereum.

Les tokens ont la particularité avantageuse de pouvoir être utlisés comme :

  • Actions boursières : Les tokens sont issus d’une ICO, c’est à dire une levée de fonds permettant de rapidement se faire financer sans contrôle de la part d’un organisme, comme c’est le cas des IPOs. En faisant cela, les entreprises n’ont pas besoin de vendre des actions, ce qui a l’avantage de préserver le plein pouvoir à l’entreprise.
  • La création des projets et applications décentralisées sont facilitées puisque qu’il n’est pas nécessaire de créer une Blockchain à partir de zero.
  • Servir de contrat légaux en remplaçant les intermédiaires (notaire, assureur physique, courtier, avocat).
  • Chaque token possède une utilité propre en termes de fonctionnalités.

Altcoins ou pièces : Un coin est de monnaie virtuel minable alternative au Bitcoin et complètement indépendante puisque qu’elle possède sa propre technologie Blockchain. C’est notamment le cas de L’Ethereum, Bitecoin, Ripple. Par ailleurs, chaque coin a ses propres critères, codes, algorithmes et performances. Par exemple une transaction avec le bitcoin met environ 10 minutes pour s’effectuer, tandis que le Ripple le permet en quelques secondes.

Comment en acquérir ?

A ce propos, saviez vous qu’il est possible de dépenser vos  actifs cry^tés chez le commerçant d’en bas, même si ce dernier ne les accepte pas ? Grace à certaines banques en ligne qui s’assurent d’échanger vos cryptos contre des monnaies dites “fiat” (euros, dollars), vous pouvez désormais en faire l’usage que vous souhaitez. Ici il y’a effectivement un intermédiaire, mais les choses sont amenée à évoluer vers la décentralisation. La bonne nouvelle est qu’un nombre croissant d’entreprises reconnaissent que les cryptomonnaies sont un moyen de paiement alternatif aux monnaies traditionnelles.

Au premier abord, il vous semblera peut être difficile de procéder à votre premier achat de crypto-monnaies mais après avoir lu notre tutoriel, vous verrez que c’est un jeu d’enfant. Bien qu’il existe de nombreuses plateformes d’achat pour acheter et vendre des cryptomonnaies et transférer des cryptos sur des plateformes d’échange, la CIA a ses propres préférences et vous propose plusieurs articles d’analyses afin de vous aider à prendre la meilleure décision.

Le mot de la CIA

Autant le dire, même si l’adoption des crypto-monnaies évolue en notre faveur, celles ci se retrouvent confrontées à de nombreuses limites réduisant fortement leur opportunité de démocratisation. Grace à cet article vous avez surement pu comprendre qu’au vu du manque de régulation, autant dire que c’est un peu ”la jungle” dans le monde des crypto-actifs. Quand de nouvelles crypto-monnaies apparaissent, bon nombre disparaissent emportant avec elles, le fruit de plusieurs années d’économies pour nombreux d’entre nous. C’est pourquoi je recommande fortement de pas investir d’argent que vous ne pouvez vous permettre de perdre.

En pleine période d’incertitude économiquement parlant, les crypto-monnaies sont sujets à de nombreuses polémiques. Vont t-elles s’effondrer sous peu comme de nombreux spécialistes le prédisent, ou vont-t-elles bousculer les monnaies traditionnelles ? Navré de vous dire que personne ne connait la réponse, ni même Warren Buffet. En attendant, la capitalisation a enfin connu une nouvelle hausse après une descente aux enfers longue d’une année et demie.

Vous l’aurez compris, la révolution a débuté. Si les multinationales, banques et gouvernements commencent à acheter des cryptomonnaies, c’est qu’il est temps de comprendre qu’il se passe quelque chose au sein de notre société qui risque de laisser sa trace dans l’histoire. Les crypto-monnaies remettent complètement en cause le système financier.

Share This