De nombreux objectifs sont poursuivis collectivement au sein de l’industrie de la crypto-monnaie. Il s’agit notamment de faciliter les transactions en crypto-devises sur les plates-formes classiques, d’adopter des lois relatives à la cryptographie et, bien sûr, d’approuver un ETF (Exchange-Traded Fund) en Bitcoins.

Un ETF est un outil d’investissement qui suivrait la valeur de bitcoin et permettrait de le faire coter sur des bourses traditionnelles comme le NYSE, ce qui est, par nature, à l’heure actuelle impossible. Au fil des ans, de nombreuses entreprises, de Robinhood à Gemini, ont demandé un ETF bitcoin et toutes ont vu leur demande rejetée. Aujourd’hui, il semble qu’une autre entreprise s’attaque à l’épineux problème de l’ETF Bitcoin.

 

Morgan Creek et Exos déposent une demande d’ETF

La dernière de ces tentatives a eu lieu le 19 novembre 2020, lorsque Morgan Creek Capital Management et Exos Financial ont demandé à la Securities and Exchange Commission un ETF bitcoin. Si leur demande est approuvée, ils pourront lancer le premier ETF bitcoin aux États-Unis, ce qui est un objectif convoité par de nombreuses entreprises.

L’ETF est recherché par l’industrie parce qu’il offre la possibilité aux investisseurs traditionnels de s’exposer à la crypto-monnaie en tant que classe d’actifs. À l’heure actuelle, les crypto-monnaies est vendue sur les exchanges traditionnels, ce qui les place dans une catégorie distincte des actifs plus traditionnels.

Grâce à l’ETF, la crypto-monnaie pourrait bénéficier d’une attention et d’un soutien institutionnel accrus. Cela est particulièrement vrai parce que les ETF contribuent à isoler les investisseurs. De par leur nature, les investisseurs peuvent affecter des fonds à des investissements dans la crypto sans avoir à acheter directement des monnaies cryptées. Ils n’ont donc pas à s’occuper de la sécurité du portefeuille, des transferts de jetons et des autres responsabilités liées à la détention des actifs décentralisés.

Bien que cet objectif se soit avéré impossible dans le passé, ces dernières années ont montré que les principales institutions financières soutiennent l’industrie de la cryptographie. Ceci, associé à la maturité que le secteur a connue, signifie qu’un ETF a plus de chances d’être approuvé aujourd’hui qu’il y a quelques années.

Cela ne signifie pas que le secteur soit encore complètement sorti de l’eau. Une étude de marché réalisée par Exos a révélé que la volatilité du marché de la cryptographie doit être résolue avant qu’elle ne soit acceptée par les investisseurs.

“Le fonds allouera alors la totalité de son capital à bitcoin lorsque ses indicateurs seront positifs et réduira (ou sortira) de sa position lorsque ses indicateurs deviendront négatifs”, indique l’étude.


Vous souhaitez en apprendre plus ? Cet article est susceptible de vous intéresser : 

Les ”Exit Scams” et les régulations ont changé le paysage du Darknet

 

Share This