Chandeliers japonais

Les chandeliers japonais ou bougies japonaises ont été inventées dans les années 1600 pour suivre l’évolution des cours du riz dans ce qui était à cette époque le premier marché à terme de la planète. Elles furent par la suite vulgarisées par Steve Nison.

Un chandelier représente une unité de temps. La lecture s’effectue de la même manière sur les différentes unités de temps : que ce soit du une minute, une heure ou un mois, le principe reste le même.

 

Screen Shot 2019 02 10 at 14.18.09

Comme vous pouvez le constater, un chandelier rouge représente une baisse sur l’unité de temps considérée. Une bougie verte, représente une hausse. Le corps de la bougie est représenté par un rectangle et les ‘’mèches’’ (ou ‘’ombres’’) situées en haut et en bas du chandelier représentent les plus haut / plus bas de la période considérée.

Cette configuration, très appréciée des professionnels de l’analyse technique et des traders en tout genre est probablement la représentation graphique des prix la plus utilisée dans les milieux professionnels car elle donne de nombreuses informations sur la période étudiée (notamment le cours d’ouverture, de clôture, ainsi que le plus haut / plus bas).

 

La courbe

Capture d’écran 2018 10 30 à 10.00.32 1

La façon ma plus simple de représenter un graphique boursier : une ligne continue qui relie les cours entre eux. L’axe horizontal représente la date et l’axe vertical représente les prix, ici sur Bitcoin.

Ce graphique, souvent présent pour représenter une évolution dans le temps et donner du sens à certains chiffres économiques, n’est toutefois pas très pertinent en matière de trading car il ne nous donne aucune information autre que le cours à une certaine date.

 

Les barres

Capture d’écran 2018 10 30 à 09.52.41

Un graphique en barres permet une représentation complète de l’évolution de la période étudiée, un peu comme les chandeliers japonais. Leur utilisation s’en rapproche grandement : chaque ‘’barre’’ représente une période, avec le plus haut / bas, le cours d’ouverture et de clôture.

Heikin Ashi

Capture d’écran 2018 10 30 à 10.43.37 1

Le graphique en Heikin Ashi permet de repérer facilement les tendances

 

Ce modèle fût développé par un japonais qui souhaitait améliorer le modèle classique des chandeliers japonais en gommant certaines irrégularités. Alors que chaque chandelier japonais ne tient compte que de la période étudiée : cours d’ouverture, de clôture, plus haut et plus bas, le chandelier Heinkin Ashi tient quant à lui compte des deux chandeliers précédents ce qui permet de donner un résultat plus lissé, moins erratique.

 

Ouverture : (Ouverture -1 + Clôture -1)/2

High (plus haut) : valeur la plus élevée des trois : Haut, Ouverture, Clôture

Low (plus bas) : valeur la plus basse des trois : Bas, Ouverture, Clôture

Clôture : (O+H+L+C)/4

 

La lecture s’en trouve considérablement modifiée. En effet, plus question ici de lire ce genre de chandeliers comme on les lirait avec les figures traditionnelles : marteau, avalante, etc… il faut se référer à une lecture particulière :

Une succession de bougies vertes sans ombres ou mèches basses indique une tendance haussière très marquée.

Une succession de bougies rouges sans ombres ou mèches hautes indique une tendance baissière très marquée.

Une bougie (verte ou rouge) très petite, avec de grosses ombres (considérées en chandelier japonais traditionnels comme ‘’doji’’) sera annonciateur d’une indécision dans le marché, et d’un possible retournement ou temporisation de ce dernier.

 

Ce type de représentation graphique permet un lissage des cours, gommant certaines irrégularités appelées ‘’bruit de marché’’ et souligne facilement la tendance générale, ce qui en fait un outil privilégié de tous les suiveurs de tendances.


Vous souhaitez en apprendre plus? Retrouvez nos articles en lien avec ce sujet :

Les points pivots
“Les extensions fibonacci”
On Balance Volume (OBV)

 

 

Share This