Qu’est ce qu’un portefeuille ?

Afin d’être responsable de votre propre sécurité concernant vos fonds, plutôt que de les confier à un tiers, il existe un moyen de devenir soi-même sa propre banque, de gérer vos actifs et réaliser des transactions. C’est ce qu’on appelle un « portefeuille » (ou Wallet en anglais).

Ce dernier fonctionne grace à deux « clés » de chiffrement, la clé publique et la clé privée. Si vous souhaitez pousser le sujet de manière plus approfondie et que vous n’êtes pas allergique au maths, je vous invite à consulter l’article cryptographie à clé asymétrique.

Une clé publique aussi appelée « adresse publique » peut être partagée sans restriction, vous pouvez la voir comme votre nom ou votre identifiant. Elle vous permettra de recevoir des crypto-monnaies ou de consulter votre solde.

A contrario, la clé privée doit absolument rester secrète car cette dernière est l’élément clé (sans mauvais jeux de mot) qui permettra de sécuriser votre portefeuille. Comme son nom l’indique, elle devra absolument rester privée en toute circonstance. Vous pouvez la voir comme votre mot de passe, elle donne le droit à quiconque la détient de retirer ou déplacer les fonds d’un portefeuille.

Les hackers ont mis au point de nombreuses techniques afin de la récupérer, principalement des Malwares ou Keyloggers mais également du social engineering.

 Comment protéger vos crypto-monnaies ?

  • Les portefeuilles en ligne

Il existe différentes dénominations, « Online Wallet », « Web Wallets », « Cloud Wallets ». Leurs principaux avantages étant leur facilité d’utilisation et leur disponibilité. Car ces derniers sont virtuellement utilisables à partir de n’importe quel périphérique possédant une connexion internet (ordinateur, tablette, smartphone…). Ils possèdent également une interface intuitive qui permet de réaliser très facilement des transactions en crypto-monnaies, et la plupart sont entièrement gratuits.

Il existe deux types de portefeuilles en ligne :

  • Les exchanges tels que Binance
  • Les plateformes spécialisées

Cette première solution présente certains avantages mais nous la déconseillons fortement dû à leurs risques élevés. Puisque vous n’êtes plus détenteur de votre clé privée, vous êtes dans l’obligation d’avoir une confiance aveugle dans les mesures de sécurité mises en place par un tiers. En cas de faille de sécurité, ou bien si ce dernier ferme et vous refuse l’accès, ou encore si ce dernier venait à disparaitre, vous ne retrouveriez jamais vos fonds…

  • Les portefeuilles téléchargeables sur Ordinateur ou Smartphone

Ces portefeuilles, « Hot Wallets » ou « Desktop Wallet », sont des softwares téléchargeables directement sur vos appareils qui sont très simples d’utilisation. L’autre avantage non-négligeable est la possession de vos clés privées qui ne seront pas remises à un service tiers. L’envoi et la réception de vos crypto-monnaies s’effectuant online est généralement très rapide.

Il existe deux types de portefeuilles matériels :

  • Les portefeuilles légers ou « Light Wallets » qui supportent différents types de crypto-monnaies en se connectant à des serveurs pour vérifier la conformité des données.
  • Les portefeuilles complets ou « Full Node » qui eux contiennent une Blockchain dans son intégralité de la première à la dernière transaction émise. Si la Blockchain est récente, l’ensemble des transactions ne représenteront qu’une légère perte de place sur votre disque dur. En revanche si cette dernière à un long passif et un volume élevé de transactions, cela pourra rapidement représenter des dizaines voire des centaines de giga-octets de données. A titre d’exemple, à l’heure où ces lignes sont écrites, télécharger la Blockchain du Bitcoin représenterait plus de 190 giga-octets de données (selon le site https://www.blockchain.com/charts/blocks-size).

La sécurité de ce type de portefeuille dépend principalement de la sécurité de votre appareil (ordinateur, smartphone, tablette…). En effet, vos clés étant stockées directement sur ce dernier, il est impératif de maintenir un niveau de sécurité sans faille pour ne pas risquer la perte de vos actifs. Il existe à l’heure actuelle de nombreuses manières de profiter d’une faille dans votre système. C’est pourquoi nous déconseillons ce type de stockage si vous avez dans l’optique de stocker une grande quantité de crypto-monnaies.

  • Les portefeuilles matériels

Aussi nommé « Hardware Wallet » ou « Cold Storage » en anglais, ils constituent l’une des solutions de sécurité les plus abouties à l’heure actuelle. Fonctionnant hors-ligne, ils sont pour ainsi dire « impossibles » à pirater et complètement imperméables à de potentiels virus sur l’ordinateur.

Vous pouvez visualiser ces derniers comme des coffres forts électroniques portatifs. En cas de perte ou de vol, non seulement le dispositif restera inviolable mais vous pourrez même récupérer vos fonds en rachetant un appareil similaire grace à une phrase de récupération.

Toutefois, ces derniers ont principalement une fonction de stockage et ne sont pas vraiment adaptés pour du trading day-to-day.

De plus, bien qu’il soit quasi-impossible de vous dérober vos fonds directement, les hackers deviennent de plus en plus inventif jour après jour et il existe tout de même certains risques indirects à prendre en compte (que vous pourrez retrouver dans la partie suivante à “Risques liés aux portefeuilles matériels“).

  • Les portefeuilles papiers

Comme son nom l’indique, ce type de portefeuille consiste en une simple feuille de papier. On l’appelle également « Paper Wallet ». Le principe étant simplement d’y inscrire vos clés publiques et privées de manière manuscrite ou imprimée, il existe également la possibilité d’y inclure des QR codes afin de pouvoir scanner les clés et ainsi éviter d’avoir à les retaper à maintes reprises.

Ces dernières n’étant pas reliées à internet, il est donc impossible de subir une cyber-attaque, ce qui en fait l’ultime rempart de protection pour vos crypto-monnaies. Il conviendra bien entendu de placer ce dernier dans un lieu sécurisé (banque, coffre…).

Le principal inconvénient étant évidemment le support fragile et peu durable dans le temps (l’encre s’efface attention) et le côté peu pratique mais également dangereux d’avoir à circuler avec un bout de papier contenant vos fonds afin de réaliser des paiements ou des transactions. Pour faire une analogie c’est en quelque sorte similaire à se déplacer avec sa carte bleue et ses codes dans son portefeuille. Il vous reste donc une dernière solution : Le QR code tatouage !!


Vous souhaitez en apprendre plus ? Retrouvez nos articles en lien avec ce sujet :

“Les protocoles de sécurité”
“Les plateformes d’échange”
“Avis Coinbase”

Share This