Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouvel article. Vous venez de lire le précédent article et vous savez désormais ce que représentent les ICO, à quoi elles servent et comment y participer. Bravo ! Vous avez franchi un premier cap. Si vous arrivez ici par hasard, ou que vous ne savez pas ce que sont les ICO, je vous invite vivement à lire « Une ICO c’est quoi ? » qui est l’article complémentaire de celui auquel vous vous préparez à lire. Maintenant, si vous savez comment participer à une ICO, mais que vous ne savez pas dans lequel investir par peur de tomber sur une escroquerie, vous êtes au bon endroit. Ce guide a pour objectif de vous transmettre les clés pour investir serainement dans le monde des ICO.

Mettez-vous à l’aise et bonne lecture !

Les Commandements pour investir dans les ICOs

1) L’équipe projet en charge de l’ICO, tu étudieras

Il s’agit de la règle d’or de cet article et ne pas la respecter serrait la pire erreur que vous pourriez faire en tant qu’analyste et futur investisseur. En effet, en évaluant le profil des membres de l’équipe derrière l’ICO à travers les réseaux sociaux tels que LinkedIn ou Twitter. Si vous avez un peu de temps pour vous, il ne faut pas hésiter à vérifier le profil de chacun des membres sur Google afin de constater une concordance dans le discours des personnes. Par ailleurs vous pourrez, à partir de votre petite enquête, savoir si ceux-ci auraient par le passé participé au développement d’un autre projet et si leur implication a contribuée à la réussite de la levée de fonds.

2) A travers le white paper l’utilité du projet, tu évalueras

La lecture du white paper (livre blanc) est primordiale pour toute personne souhaitant investir dans un projet car ce document vous indique tout simplement dans quoi vous allez placer votre argent. Ce document témoigne de la transparence et du sérieux du projet sachant qu’il s’agit du seul produit à vendre aux des investisseurs ! Plus les informations seront justifiées, plus vous pourrez y accorder votre confiance. Dans un contexte de « ruée vers l’or », beaucoup de personnes profitent de l’engouement que suscite la Blockchain pour vouloir y vendre des projets sous leurs plus belles formes mais sans réelle valeur ajoutée, au grand dam des investisseurs les plus inexpérimentés. Le white paper vous aidera à comprendre si le token mis en place par l’ICO répond à une problématique récurrente dans le monde actuel. En effet, de nombreux tokens n’ont pas besoin d’être créés et le sont simplement par avidité des créateurs. Ce document indique également sur quelle architecture de blockchain reposeront les tokens, ce qui est également important à savoir car toutes les blockchains présentes des caractéristiques particulières.

Pour faire simple, à la suite de la lecture du white paper, vous devriez avoir la réponse aux questions suivantes :

  • En quoi consiste le projet ?
  • Le montant souhaitant être levé vous semble-t-il cohérent avec les ambitions du projet ?
  • Répond-il à un besoin du marché ?
  • Quel est le plan d’action de l’équipe-projet ?
  • Existe-t-il un produit fini (MVP) ou un prototype?
  • Les acteurs du projet sont-ils sérieux et crédibles dans leur discours ?
  • Le projet mérite-t-il l’argent que je souhaite investir ?

3) Sur les avis des forums et la communauté autour du projet, tu te renseigneras

Maintenant que vous avez effectué votre petite enquête sur le sérieux de l’équipe chargée du développement de l’ICO, je conseille vivement de faire quelques recherches sur les forums spécifiques à la blockchain comme Bitcointalk.org par exemple. Ce forum bénéficie d’une communauté très active et regorge d’informations sur l’ensemble des projets existants. Il vous sera donc simple de lire quelques avis sur le projet qui a retenu votre attention, mais également des questions pertinentes auxquelles les membres du projet devraient, s’ils sont sérieux (et c’est malheureusement de plus en plus rare), être en mesure de répondre. Voilà ici un autre critère important dans l’évaluation de la fiabilité d’un projet. En général, les projets sérieux communiquent à travers plusieurs canaux notamment sur les réseaux sociaux, ou encore par le biais des messageries collectives comme Telegram ou Discord pour n’en citer que quelques-uns. Composés de plusieurs milliers de personnes dans la majorité des cas, les communautés actives reflètent la bonne santé d’une ICO car les investisseurs auront plus de chance d’affluer en raison de l’intérêt que suscitent les réseaux et qui reflètent généralement l’engouement autours du projet.

4) Sur le type des investisseurs, tu te renseigneras

Il est également utile de renseigner sur les investisseurs afin de savoir si des fonds d’investissements ou des incubateurs participent au financement de l’ICO, ce qui peut crédibiliser le projet et rassurer les investisseurs particuliers.

5) La qualité du code, tu évalueras

Il est souvent difficile d’évaluer la solidité du code informatique notamment pour la majorité des investisseurs qui ne possèdent pas de notions en programmation. Vous pouvez néanmoins vous appuyer assez facilement sur certains points comme les audits éventuellement validés par des tiers de confiance, ou encore les avis de la communauté sur Github à travers les commentaires associés au code afin de fournir des explications sur les fonctionnalités. En effet, la plupart des codes cryptographiques sont open-source ce qui permet aux développeurs de la communauté de suggérer des axes d’amélioration. Si le projet est honnête, vous devriez découvrir sans difficultés qui sont les développeurs du projet et savoir depuis quand ceux-ci développent le code. A travers ces informations, vous pourrez vous faire un avis sur la légitimité du projet. Cependant, on n’est jamais assez prudents car certains esprits malicieux sont assez forts pour passer entre les mailles du filet.

6) Les aspects juridiques, tu analyseras

De par leur récence, les ICO mettent à mal de nombreuses juridictions souhaitant régulariser le secteur des crypto-monnaies (ou se posant tout simplement la question de savoir quoi faire), trop instables aux yeux des gouvernements. C’est pourquoi il est conseillé de s’informer régulièrement, notamment en terme de régulation et d’orientation politique en ce qui concerne la blockchain d’une manière générale, et les crypto-actifs de manière plus spécifique.

Aujourd’hui, quelques pays n’autorisent pas les ICO comme c’est le cas des Etats Unis et la Chine par exemple. Fort heureusement, les français bénéficient encore de ce droit.

Concernant les ICO, la présence d’experts juridiques au sein d’une équipe projet, ou bien en intervention extérieure est un réel plus, permettant de fortement légitimer la décision de participer au financement du projet. A contrario, la non-existence de conditions générales de vente devrait vous alerter !

Le mot de la CIA

Les ICO ont évolué si rapidement que les autorités de régulation peinent à trouver des solutions pour protéger à peu près convenablement les investisseurs. Même si leur popularité en 2018 n’est pas aussi brillante que l’année précédente, les ICO ou d’autres méthodes de financement similaires à celles-ci connaîtront un probablement un nouvel engouement.


D’ici là, soyez sur vos gardes ! En espérant que ces commandements vous aideront à éviter les scams et à placer votre argent de manière intelligente ! En attendant, je vous dis rendez-vous au prochain article !

Retrouvez également nos articles “Qu’est ce que le minage?” et “Qu’est ce qu’un ASIC ?

 

 

Share This