Après un mois plutôt décevant, le volume de Bakkt semble avoir établi un cap pour créer de nouveaux records. Et les raisons sous-jacentes de la croissance fulgurante sont légions.

Le Vendredi 26 octobre, la plateforme Bakkt a négocié 257% de plus de futures Bitcoin que le jeudi précédent. La nouvelle a été diffusée par Bakkt Volume Bot sur Twitter. Et il a rapporté que 1.183 contrats à terme Bitcoin ont été négociés sur Bakkt ce vendredi.

L’avis des experts est partagé. Certains pensent que l’augmentation du volume des échanges de trading est due à la déclaration positive du gouvernement chinois sur la technologie de la Blockchain. Cela semble être une raison évidente car un impact positif majeur a été observé sur la baisse du prix du bitcoin.

Après deux retards dus à des organismes de réglementation, les contrats à terme Bitcoin de Bakkt ont été lancés le 23 septembre 2019. Comme la négociation a commencé à minuit UTC, on s’attendait à ce qu’elle offre une merveilleuse opportunité pour les investisseurs institutionnels. Mais ce fut une grande déception.

En tant que projet le plus attendu, Bakkt n’a négocié que 5 contrats bitcoin dès la première heure de son lancement.

Lanre Sarumi, CEO de LevelTradingField, “Je suis choqué qu’il n’y ait pas de volume. Je pensais absolument que le contrat allait partir comme une furie. Très étrange.”

Bakkt a été blâmé pour la chute soudaine du prix du bitcoin lorsque ce dernier est passé sous les 10 000 $. Ce qui était attendu comme une sorte de catalyseur haussier pour le marché crypto avait finalement déçu tout le monde. Mais les espoirs sont restés intacts. Les contrats à terme de Bakkt ont suscité beaucoup d’intérêt sur le marché, car c’était la première fois que des contrats étaient réglés physiquement. Après l’expiration, le contrat est livré ‘’physiquement’’ (CAD que le détenteur du contrat à l’achat se voit livré le sous-jacent, en l’occurrence des Bitcoins) par opposition au groupe CME où les contrats sont réglés en ‘’trésorerie’’ CAD sans livraison physique mais en contrepartie financière (prix du Bitcoin au jour de la livraison).

Mais ce qui est peut-être le plus particulier dans ces contrats à terme bitcoin de l’ICE, c’est qu’ils expirent après un jour. Selon les spécifications du contrat journalier, le bitcoin sera livré le deuxième jour ouvrable suivant la date du contrat.

On s’attendait à ce que ce type de contrat ai un impact plus important sur le marché car que des experts comme Sarumi disent qu’il est “bien conçu”.

“La base du marché au comptant est assez serrée. Il sera intéressant de voir si ce contrat s’établit comme étant la référence, ou s’il suit le marché cash (sur les exchanges). En théorie, le marché au comptant (le cash) devrait dicter le prix du marché des produits dérivés [à terme]. Dans la pratique, c’est l’inverse pour beaucoup de marchandises.”

Malgré le fait qu’ils n’ont négocié que 280 millions de dollars au cours de la première semaine, on s’attend à ce que les volumes de négociation sur Bakkt augmentent au fil du temps. Et c’est exactement ce qui est en train de se passer.

John Todaro, directeur de Research TradeBlock, a déclaré : “Nous avons pu observer des volumes d’échanges décents pour le produit. Je m’attendrais cependant à ce que la demande corresponde quelque peu aux contrats réglés en espèces actuels, tels que ceux offerts par le CME.”

Comparé au mois dernier, Bakkt est en train de devenir un succès. Avec Adam White, directeur de l’exploitation de Bakkt, qui laisse entendre que de nouveaux produits ICE ont été lancés, la plate-forme gagne en popularité.

Récemment, la plate-forme a annoncé l’introduction de la négociation d’options réglementée pour le Bitcoin. Et maintenant, les experts comme Mike Novogratz prévoient qu’il pourrait conduire à un nouveau rallye haussier.

Qe cela débouche sur un futur marché haussier ou baissier, les contrats à terme de Bakkt ont sans aucun doute capté l’attention des investisseurs.


Vous souhaitez en apprendre plus ? Cet article est susceptible de vous intéresser : 

Telegram prévoit de lancer TON avant le 30 avril 2020 – Les investisseurs sont d’accord avec la proposition

 

Share This