Le sujet de l’article va traiter sur le minage ou « mining ». Considérant le fait que la philosophie de la blockchain repose sur la décentralisation des données, vous comprendrez alors qu’il n’existe aucune banque centrale pour créer de la monnaie. ”Mais alors, comment est créée la cryptomonnaie et sur quelle base de confiance repose-t-elle ?” vous demandez-vous. C’est ici qu’interviennent les mineurs, représentant les plus grands contributeurs du bon fonctionnement de la blockchain.

Pourquoi minage ?

Le mining, ou ”minage” en français, est un choix plutôt étrange pour nommer une telle activité. On fait référence à l’activité de mineur dans une carrière, d’oû le nom. En effet, dans une ferme de minage, vous ne trouverez que des milliers d’ordinateurs connectés à des serveurs s’empressant de réaliser perpétuellement des calculs complexes, dans le but de valider les transactions et moyennant, en contrepartie, les fameux bitcoins tant convoités. Comme vous le savez, le Bitcoin est une pièce digitale considérée comme un matériel précieux, comme c’est le cas de L’or. Ce n’est pas pour rien que nous appelons le Bitcoin « l’or numérique » limité au nombre de 21 millions d’unités. Par ailleurs, le nombre de bitcoins en circulation s’élève à moins de 17 millions d’unités et leur vitesse de création continue de décroître dans le temps au fur et mesure que la difficulté de calcul augmente.

Comment fonctionne le minage ?

Le minage consiste à utiliser la puissance de calcul informatique afin de valider les transactions du réseau Bitcoin dans le monde entier.  Le minage est une partie intégrante et inséparable de la technologie blockchain car celle-ci ne fonctionnerait pas sans les mineurs.  Les mineurs sont les personnes acceptant de fournir la puissance nécessaire pour valider et sécuriser les transactions entre les pairs. Lorsque les transactions sont validées, elles sont inscrites dans un registre distribué, je veux parler de la blockchain. En contrepartie, les mineurs se voient récompensés sous forme de bitcoins afin de couvrir les frais de transaction. La où ça devient intéressant, c’est qu’il est en plus possible de réaliser des plus-value en fonction de la valeur du bitcoin. Un bloc est représenté par une suite de transactions ayant lieu dans une période de temps donnée. En les mettant à la suite, la blockchain est créée. Lorsqu’un bloc est créé, les mineurs le passent en revue et le convertissent en ce qu’on appelle un H. Il s’agit d’une suite de nombres et de lettres qui sera accrochée au bloc et ainsi intégrée à la blockchain. Le H est calculé en utilisant le H du bloc précédant, permettant ainsi de lier les blocs les uns aux autres, créant de fait une Blockchain. Une forte concurrence existe entre les mineurs puisque ceux-ci doivent résoudre un problème cryptographique complexe et s’ils sont nombreux, il sera alors plus compliqué de gagner la récompense, à savoir le bitcoin. Par ailleurs, seul un mineur à la fois peut ajouter un bloc à la blockchain. Cela permet de s’assurer qu’il n’y a qu’une version valide de la blockchain avec laquelle tout le monde est d’accord.

Quelle est le processus de vérification ?

C’est simple, lorsque qu’un mineur pense avoir trouvé la solution au problème cryptographique, tous les autres mineurs vont vérifier une seconde fois si elle est correcte. Ils acceptent ainsi le vainqueur, oublient le bloc sur lequel il étaient en train de travailler, et vont s’adonner à la résolution des prochains blocs dans une course effrénée. C’est ce processus qui promet à la technologie blockchain son immuabilité, rendant impossible le remontage du temps pour changer les précédents blocs, à moins de pirater plus de 51% du réseau. Chaque crypto-monnaie possède une blockchain et un processus permettant d’y ajouter de nouveaux blocs. Bien entendu, pour chacun de ces systèmes, l’ensemble des crypto-monnaies seront redistribuées auprès des mineurs.

Comment un mineur est t-il rémunéré ?

Le mineur sera rémunéré en fonction du nombre de H produits grace à son matériel. Le raisonnement est le suivant : plus vous avez de puissance, plus vous produirez de hash en validant des transactions, et plus vous gagnerez d’argent sous formes de cryptomonnaies. Il s’agit-là d’un résumé grossièrement expliqué mais les règles fonctionnent comme précédemment expliqué.

Pouvons nous gagner de l’argent avec le minage ?

L’activité du minage est une activité certes passionnante, mais les mineurs ne risquent pas de créer de la crypto-monnaie uniquement pour le plaisir. Sans eux, la blockchain n’aurait jamais survécu. En effet, la mise à disposition du matériel requis pour miner du bitcoin a un réel coût, mais la récompense permet d’inciter les mineurs à continuer de vérifier les transactions, assurant ainsi la pérennité du bitcoin et de la blockchain. Vous vous en doutez surement, mais OUI ! il est possible de gagner de l’argent et même beaucoup d’argent grâce au minage.

Mais pas si vite ! En réalité, le système est plus complexe que cela et repose sur de nombreux points en prendre en considération.

Ce constat est d’autant plus radical dans le monde des crypto-monnaies. En effet, la volatilité est si grande que ces actifs peuvent voir leur valeur augmenter de 30% au cours d’une journée, tout comme elle peuvent perdre ce même montant, au détriment des investisseurs les plus vulnérables. Investir dans les crypto-monnaies est un clairement un pari sur le temps et leur avenir. C’est pourquoi, si vous croyez aux monnaies numériques, vous devrez faire preuve de patience et adopter une stratégie d’investissement à long terme, qui ”lissera” la volatilité.

Historique des récompenses

La création des crypto-monnaies étant contrôlée et fixée en amont, comme c’est le cas du bitcoin avec ses vingt et un millions d’unités. Sa vitesse de création s’en trouve divisée par 2 tous les 4 ans. Il y’a plusieurs années, 50 bitcoins étaient distribués à chaque bloc validé soit toutes les 10 minutes. Ensuite nous sommes passé à une distribution de 25 bitcoins. Je vous laisse imaginer la somme astronomique qu’on pu gagner les mineurs en stockant les bitcoins si durement gagné après toutes ces années. Désormais et jusqu’en 2020, la récompense actuelle s’élève à 12.5 bitcoins.

La difficulté de minage

A présent, l’histoire est bien différente. En effet, le réseau bitcoin se retrouvant saturé de mineurs, ceux ci se contentent de se partager entre eux 12.5 bitcoins.  Aujourd’hui, le réseau se complexifie et les calculs ce qui augmente les ressources énergétiques nécessaires pour résoudre les problèmes cryptographiques. Vous l’avez compris, nous parlons ici de difficulté. Plus il y’a de mineurs et de bitcoins en circulation, plus il sera difficile de gagner de l’argent en minant des crypto-monnaies.

Qui peut devenir mineur ?

Ceux-ci doivent investir beaucoup d’argent dans des ordinateurs puissants et surtout l’électricité car le minage est une activité relativement gourmande en énergie, la facture risquant fortement de décourager une grande majorité de personnes.

Sachez que tout le monde peut devenir mineur, à condition de se former un minimum en amont de ses premières dépenses. En effet, Il est nécessaire d’avoir au moins une connaissance des bases fondamentales pour miner. Je recommande cependant de s’informer autant que possible si vous disposez de temps. De plus il existe 2 types de monnaie dans le minage. Il y’a d’un côté les cryptomonnaies minables « proof of work » (preuve de travail) et les cryptomonnaies pré-minées « proof of stake » (preuve d’enjeu). Ces mécanismes sont totalement disctintes. De ce fait, les conditions d’investissement ne sont pas les mêmes. C’est pourquoi il est nécessaire de vous former afin de comprendre les subtilités de chacun de mécanismes.

Quel est le matériel nécessaire pour miner ?

Pour miner des crypto-monnaies et participer au PoW « Proof of Work » il vous sera nécessaire d’investir des composants informatiques relativement puissants. Cela ne signifie aucunement que vous devez acheter les composants les plus onéreux, mais que vous devez mettre l’accent sur certaines pièces informatiques selon le type de crypto-monnaie que vous souhaiteriez miner. En effet, le bitcoin va par exemple utiliser la puissance du processeur tandis qu’une autre crypto-monnaie comme l’Ethereum utilisera principalement la carte graphique. L’ordinateur de bureau de Mr « tout le monde » n’est pas suffisant, c’est pourquoi de nombreuses sociétés spécialisées vendent des machines conçues uniquement pour miner des crypto-monnaies spécifiques prêtes à fonctionner une fois branchées. Ces machines sont ce que nous appelons, des RIG ou ASIC. La deuxième machine étant la plus puissante, mais malheureusement la plus chère. Le RIG se révèle être une bonne alternative. Le rapport prix / qualité est souvent faible et une commission quelques fois prélevée sur les bénéfices. Cependant,  vous réaliserez de belles économies si vous achetez les pièces et montez la machine vous même. Par ailleurs il est facile de trouver de nombreux tutoriels pour monter un rig sur le web.

En fonction du type, de minage que vous aimeriez réaliser, il n’est pas nécessaire d’investir dans les mêmes matériaux.

  • Pour le PoW : un logiciel de minage afin de s’assurer de la bonne configuration de vos installation et d’effectuer un suivi de vos gains.  Vous devrez installer un logiciel client et rejoindre un pool de minage. Enfin vous devrez vous créer un portefeuille afin de pouvoir stocker vos crypto-monnaies.
  • Pour le PoS : Pour devenir un masternode et participer au consensus de “Proof of Stake”, l’installation d’un serveur est nécessaire. Les coûts restent cependant plus raisonnables comparés à l’installation d’un mineur.

Cloud Mining

Le cloud mining consiste à acheter virtuellement du matériel informatique à un prestataire pour une certaine période généralement entre une et plusieurs années. Ce prestataire est souvent une ferme de minage, louant une partie de la puissance de ces serveurs et matériaux informatique. Cela permet à l’utilisateur de limiter le risque dans ses investissements en termes de matériel sachant que ceux-ci deviennent rapidement obsolètes avec le progrès technique.

Se méfier des arnaques

Veuillez cependant faire attention car, comme dans tout business, de nombreux schémas frauduleux tels que les pyramides de Ponzi voient le jour et la prudence est toujours de rigueur.

Comment procèdent les arnaqueurs ? En réalité c’est simple, tout d’abord les fermes de minage en question n’existent pas mais les sociétés font croire que leur activité consiste à miner des crypto-monnaies. Dans un second temps, les arnaqueurs redistribuent les profits provenant des clients et de l’activité de minage auprès des plus gros investisseurs. Cela inspire confiance et incite à investir davantage ou bien parrainer de nouveaux arrivants. Un schéma de Ponzi dans toute sa splendeur.

Les clés pour déceler les arnaques

Je recommande fortement de se renseigner sur le web en vous posant les questions suivantes :

  • Le nom de domaine du site est-t-il enregistré avec les coordonnées d’une personne réelle ?
  • Les dirigeants de la société sont t’ils résidants dans des pays sensibles aux fraudes ?
  • La société fournit-elle des preuves de l’existence de la ferme de minage lorsque nous la sollicitons ?
  • La réputation de la société est-elle bonne sur le web ?
  • Les promotions de la société concernant les retours sur investissement sont t’elles abusives et incitent trop à investir ou y ramener de nouveaux clients ?

Le mot de la CIA

Vous l’aurez compris, la rentabilité de l’industrie de la crypto-monnaie en baisse n’incite pas les investisseurs à tenter le cloud mining et c’est plutôt une sage décision car les arnaques sont bien trop nombreuses et la réputation des plus grandes références est également à remettre en cause. Concernant le mining, la rentabilité trop dépendante du cours des actifs rend la pérennité des mineurs individuels trop incertaine. C’est pourquoi il est vivement conseillé pour toute personne souhaitant se lancer dans l’aventure du minage de se former afin de bien choisir les crypto-monnaies les plus rentables. Dans le monde des cryptos, le risque de perdre la totalité de vos fonds est toujours présent. D’autre part, l’augmentation progressive de la difficulté de calcul risque d’impacter la rentabilité du minage. Sachez néanmoins que sous réserve de faire les choses dans les règles de l’art, la mise en place d’un masternode pour participer au consensus du “proof of stake” reste tout de même la méthode la moins risquée. Elle apportera un retour sur investissement immédiatement ce qui vous permettra de gagner de l’argent même si le cours de la monnaie chute, sans le moindre coût d’investissement de départ à assumer.


J’espère que cet article vous a été instructif et qu’il vous aura aidé à mieux comprendre ce qu’est le minage ainsi que son utilité dans le monde des crypto-monnaies. N’hésitez pas à le partager auprès de votre entourage si cela peut les aider. Enfin intervenez en commentaire pour nous partager votre expérience. En attendant, je vous retrouve dans un prochain article !

Vous souhaitez en apprendre plus? Retrouvez nos articles en lien avec ce sujet :

Qu’est ce que le proof of work ?
Qu’est ce qu’un ASIC ?
Le minage est t-il rentable ?

Share This