Technologie encore peu connue du grand public, la blockchain promet un véritable changement dans nos sociétés. Cette nouvelle vague technologique construit en silence le monde de demain, et le secteur des ressources humaines n’est pas épargné !

 

Qu’est-ce que la blockchain ?

La blockchain (ou nœud d’enregistrement décentralisé) est une technologie apparue en 2009 et a connu une grande expansion avec la création du Bitcoin pour finalement connaître une explosion en 2017. Blockchain ou chaîne de blocs est une base de données non modifiable par des acteurs extérieurs ou non autorisés. Le bloc conserve l’historique de toutes les modifications effectuées depuis sa création.

 

Quel intérêt ?

La Blockchain apporte une solution aux problématiques de fiabilité, de sécurité et de traçabilité des échanges tout en réduisant les coûts. En effet, l’utilisation de la blockchain rend obsolète le besoin de passer par un tiers de confiance (ex : notaire) afin de réaliser des transactions. L’impossibilité de falsifier un document rendrait possible leur réalisation en ligne, rendant possible la création numérique de contrats (smart contracts) professionnels, de contrat de mariages, de documents officiels (ex : diplômes) …

 

Pour qui ?

Le secteur privé et les entreprises numériques, les banques et assurances pour la sécurité des transactions, les sites web, la logistique et la grande distribution pour la traçabilité des produits agro-alimentaires, notamment afin d’éviter des scandales sanitaires (Findus et la viande de cheval, Lactalis et le lait infantile contaminé).

D’importantes innovations pour les entreprises spécialisées RH sont à envisager. Afin de lutter contre la fraude aux diplômes falsifiés ou faux mais également développer un nouveau modèle de recrutement plus efficient, rapide et répondant aux besoins des entreprises d’une manière inédite. L’utilisation d’algorithmes servirait à sélectionner les profils les plus pertinents pour les entreprises, le métier de RH serait à repenser et prendrait une dimension qui reste encore à définir en allégeant la charge de travail liée à la recherche et l’évaluation des profils des candidats qui peuvent prendre un temps considérable. La Blockchain, grâce à un simple QR code permettrait de vérifier avec fiabilité le parcours d’un candidat. La transparence et la sécurité des CVs garantie par la Blockchain permettrait également, d’établir une relation de confiance entre candidats et entreprises avant même la prise de poste.

La Blockchain est donc une opportunité de reconversion numérique autant pour le privé que pour le public.

Évolution de l’emploi

De plus en plus d’entreprises s’intéressent à la technologie Blockchain et génèrent une création d’emplois en expansion. Les GAFAs, les banques, compagnies financières et les géants de la technologie en sont les principaux investisseurs. Facebook a notamment prévu en 2020 le lancement de sa monnaie, le Facebook Coin, inspiré du Bitcoin.

En Octobre 2018 la croissance de l’emploi lié à la Blockchain a connu une augmentation de 300% par rapport à l’année précédente. La croissance de la demande en développeurs a augmenté de 3300% sur 12 mois dans le secteur.

La professionnalisation du domaine et les entreprises qui cherchent à trouver des applications à cette technologie sont des forces génératrices d’emplois qui restent en majorité techniques mais qui concernent également quelques positions commerciales. Analyse financière, chef de produit, Business analyst (voir liste complète). Preuve que cette technologie s’intègre peu à peu à notre environnement.

La Blockchain a de beaux jours devant elle, génératrice d’emplois et de solutions crédibles en matière de sécurité et de traçabilité, elle reste néanmoins très peu connue du grand public (74% des français ne connaissent pas la Blockchain, 26% en ont entendu parler). Alors, la Blockchain, un plus sur le CV ?


Vous souhaitez en apprendre plus? Retrouvez nos articles en lien avec ce sujet :

“Comprendre la technologie blockchain”
L’histoire du Bitcoin et de la blockchain”
“Comment la technologie blockchain contribue t-elle aux secteurs financiers?”

Share This