Malgré l’incertitude réglementaire actuelle et les différents risques associés, la Banque Centrale Allemande considère que le Libra posséderait tout de même de nombreux avantages.

Dans le bulletin mensuel de la Bundesbank du 22 juillet, il est évoqué les différents avantages et inconvénients potentiels des monnaies numériques au sein des Banques Centrales. Selon ce même bulletin, il est estimé que le Libra devra quant à lui être aussi neutre que possible sur le plan technologique.

Dans ce document, la Banque Centrale Allemande a déclaré que le Libra ne devrait pas se voir interdire, car c’est un projet mondial qui visent à améliorer la « prospérité ainsi que les coûts de transaction ».

Cependant comme nous l’avions dit dans notre dernier article sur le sujet « Selon un membre de la BCE, tant que toutes les régulations ne sont pas assurées, le Libra ne sera pas lancé », les régulateurs mondiaux se doivent de veiller à ce que les nomes importantes telles que la sécurité, la stabilité financière et monétaire ne soient pas affectées négativement.

Ils ajoutent tout de même que la réglementation ne devrait cependant pas entraver l’innovation :

« (…) un gouvernement devrait être aussi neutre que possible sur le plan technologique, de sorte que les avantages de l’innovation puissent être mis à la disposition du secteur financier. »

De plus sur des questions techniques, organisationnelles et réglementaires le Libra reste encore en suspens. C’est pourquoi la Banque Centrale a déclaré que les autorités de surveillance et institutions spécialisées devraient continuer à suivre le projet scrupuleusement.

Toutes ces déclarations de la Bundesbank sur les cryptomonnaies fait bien entendu écho aux propos de Jens Weidman lors du G7 annonçant que les régulateurs devraient absolument veiller à éviter d’interdire des projets ou concepts innovants potentiellement bénéfiques pour la société avant que ceux-ci n’aient été entièrement clarifiés.

Une chose est sûre, le Libra continu de faire autant parler de lui et des désaccords entre les différents pays commencent à se dévoiler.

Affaire à suivre.

Share This