L’existence et la démocratisation de la technologie blockchain au cours des dernières années a fait couler beaucoup d’encre.

La première crypto-monnaie du genre, Bitcoin officiellement lancée en 2009, a permis une démocratisation à grande échelle de la blockchain et de ses possibilités.

Au fil du temps, l’importance et les possibilités d’applications de cette technologie se sont développées et sont désormais envisagées dans tous les secteurs d’activité. Cela permettrait par exemple au secteur financier et bancaire de réduire les frais de transactions, d’améliorer la transparence et de bancariser les personnes non-bancarisées. (rappelons qu’en Afrique, 80 % des habitants n’ont pas de compte bancaire)

La popularité en demi-teinte de la technologie Blockchain dans le secteur financier

La blockchain est une sorte de technologie unique et avancée qui apporte nombre d’innovations. Nous avons tous conscience de cela, mais c’est probablement dans les secteurs financiers que les principales innovations technologiques sont à venir.

D’une manière générale, nous savons tous que les secteurs bancaires sont strictement réglementés et sont bien entendu centralisés par défaut. Ce secteur se différencie de par son attitude conservatrice. Les crypto-monnaies et la bulle récente n’ont pas, d’une manière générale, fait grand plaisir à la finance traditionnelle. Conscient qu’on ne lutte pas contre le progrès technique, tous les géants financiers s’engouffrent dans la technologie sous-jacente des crypto-actifs, la blockchain, tout en dénigrant les crypto-monnaies qui leur font bien évidemment de l’ombre.

 

En quoi la Blockchain peut contribuer aux secteurs financiers ?

La compréhension de la technologie de la blockchain et de ses applications influencera notre façon de traiter cet article et nous permettra d’entrevoir l’utilité (ou non) de cette technologie disruptive par les secteurs financiers et bancaires. La question est donc de savoir si cette technologie sera d’une grande utilité et surtout de savoir comment.

Dans cet article, nous allons essayer de vous démontrer comment la technologie blockchain peut contribuer et impacter de manière positive la finance dite ‘’traditionnelle’’.

 

La blockchain permet des transactions bancaires plus rapides

 La plupart du temps, le système bancaire a besoin de temps pour traiter les transactions initiées au quotidien par la population mondiale.

Dans certains cas, les validations demandent même plusieurs jours (conformité, contrôle d’identité, limites des montants…). C’est là que la blockchain entre en jeu. Cette technologie offre une alternative aux structures rigides et centralisées de nos vieilles institutions.

Plus rapide, la blockchain est validée par les mineurs et ne nécessite aucune intervention d’un tiers, le fameux ‘’tiers de confiance’’ (en l’occurrence, votre banque qui valide l’opération entre vous et l’émetteur ou le destinataire du virement).

 

 La blockchain permet de réduire les frais des transactions financières

Nous sommes souvent débités de frais bancaires pour passer des virements ou effectuer des transactions financières. L’intérêt de la blockchain réside aussi dans son coût : il est bien plus faible que celui des transactions classiques (mais pas inexistant !). C’est d’ailleurs la raison principale pour laquelle les banques se méfient grandement de ce genre d’actifs numériques et il devient même de plus en plus difficile d’acquérir des crypto-monnaies par l’intermédiaire de certains groupes bancaires (ce qui est un choix interne voulu et assumé par certains établissements, dont nous tairons les noms…).

 

Mise en place d’un contrat intelligent ou « smart contract »

blockchain technologies smart contract

Comme vous le savez désormais, la blockchain a une grande capacité à stocker les informations. En conséquence, la mise en place d’un contrat dit ‘’intelligent’’ pour certaines transactions peut être une optimisation intéressante. De nombreuses entreprises collaborent déjà avec les banques et le secteur financiers pour la validation automatique (à travers un smart contract) de transactions financières.

Imaginez un instant : en cas d’intempérie et de grosse inondation, l’assurance d’un fermier doit le dédommager. Il faut déclarer le sinistre, que le sinistre soit validé par une personne qualifiée, que la transaction soit validée en interne, que la banque valide le paiement… Avec un smart contract, plus besoin de tout cela. Un logiciel détecte qu’il y a eu une intempérie (un mécanisme connecté aux relevés pluviométriques par exemple) et le smart contract dédommage de manière automatique le fermier, de manière sûre, peu coûteuse et rapide.

Ce simple exemple nous permet d’entrevoir les possibilités quasiment sans limites de la technologie disruptive que représente la blockchain et des applications qui peuvent en être faites, dans tous les domaines, par tous les secteurs d’activité.

 


Vous souhaitez en apprendre plus? Retrouvez nos articles en lien avec ce sujet :

“La Blockchain, un plus dans le CV?”
“Comprendre la technologie blockchain”
L’histoire du Bitcoin et de la blockchain”

Share This