L’indicateur DMI est un indicateur de tendance qui permet d’apprécier la puissance de cette dernière et notamment d’apprécier le rapport de force entre les acheteurs et les vendeurs.

 

Il fût inventé par un nom plutôt célèbre dans le milieu de l’analyse technique : l’ingénieur américain J. Welles Wilder qui a également développé d’autres indicateurs comme l’Average Directional Index (ADI), l’Average True Range (ATR), le Parabolic SAR ou encore le fameux Relative Strengt Index (RSI).

 

L’indicateur DMI est en réalité composé de deux indicateurs qu’on superpose : le DMI lui-même qui représente le consensus dominant et l’ADX (Average Directional Index) qui permet de filtrer certains signaux.  Le DMI est lui-même composé de deux lignes. Le +DI représente la force acheteuse (généralement matérialisé en bleu) alors que le -DI représente la force vendeuse en présence (généralement matérialisé en rouge).

Plus les courbes s’éloignent l’une de l’autre, plus le marché est dominé par un consensus.

Lorsque les courbes se croisent, cela peut donner lieu à des signaux d’achat / vente sur les cours. Toutefois, cela donne de nombreux faux signaux, notamment dans les périodes d’équilibre du marché ou ‘’range’’.

Pour filtrer au mieux les signaux (et éviter les faux signaux, très nombreux avec cet indicateur), une troisième courbe appelée ADX est ajoutée à l’indicateur. Il représente la moyenne entre le +DI et le -DI à laquelle on applique une moyenne mobile exponentielle. Elle mesure la force relative du consensus qui domine. Si le +DI (force acheteuse) est au-dessus du -DI, on considérera que les vendeurs sont en force.

Mais quelle est leur force ? Est-elle toute relative ou au contraire très marquée ?

C’est l’ADX qui nous le montre : s’il est élevé, on pourra considérer le camp acheteur comme dominant clairement le débat. S’il est bas, les acheteurs ne tiennent pas suffisamment le marché et il vaudra mieux patienter pour acheter.

 

–> L’ADX ne nous indique pas la tendance en cours, mais la force de celle-ci.

 

Capture d’écran 2018 11 01 à 16.00.11

Durant la bulle des crypto-monnaies fin 2017, la valeur du bitcoin s’est envolée. Ici, la tendance haussière était d’autant plus forte que l’ADX (en blanc) était très élevé.

A l’inverse, lors des périodes d’indécision du marché, +DI et -DM s’entrecroisent et l’ADX est relativement bas. 


Vous souhaitez en apprendre plus? Retrouvez nos articles en lien avec ce sujet :

Les retracements fibonacci
“Les extensions fibonacci”
On Balance Volume (OBV)

 

 

Share This